Semeurs de Rêves – La Presse

Vaucluse Matin

Semeurs de Rêves

Le 21 juillet 2019 | Par Marie-Félicia ALIBERT

Voilà un concentré de vibrations positives pour repartir le cœur léger ! Avec “Semeurs de rêve”, qu’ils ont entièrement créé, Charlotte Clément et Stefan Mandine ont imaginé un très joli conte, qui a remporté le prix de la jeune création 2019 de la Région et d’Avignon festival & compagnies. Leur histoire se déroule dans une ville terne et sans couleurs.

À Griseville, les habitants s’interdisent toute émotion et tout écart de conduite. Jusqu’au jour où arrivent les semeurs de rêve avec leurs petites graines magiques… Quand les enfants commencent à s’accrocher à leurs rêves, le mal devient vite contagieux.

LE TOP. Bourrés d’énergie et de bonne humeur, Charlotte et Stefan alternent jeu en direct, jeu d’ombres ou de figurines, avec les images d’un petit film d’animation qu’ils ont eux-mêmes réalisés. Les décors en bois, ingénieux et modulables, posés sur trois petites tables, leur offrent un formidable terrain de jeu pour faire entrer les spectateurs dans les maisons du village. Une petite perle à découvrir en famille !

LE FLOP. Trop peu de gens font l’effort de se lever pour venir les applaudir à 10 heures

Dès 6 ans. Jusqu’au 28 (relâche 23), à 9h55 au Coin de la Lune. Durée : 55 min. Résa. : 04 90 39 87 29.

Le Dauphiné

Avignon, Les Vagabonds des étoiles décrochent la lune

15 juillet 2019 | Par Marie-Félicia ALIBERT

Michel Bissière (à droite), Pierre Beffeyte (à gauche) et Valérie Bournet ont remis le premier prix de la jeune création à Stefan Mandine et Charlotte Clément ce samedi à bord de la péniche de la Région.

À bord de la péniche amarrée sur le quai de la Ligne, antenne éphémère de la Région Sud dans le Off, Michel Bissière, conseiller régional en charge de la culture, a remis samedi le prix de la jeune création 2019 de la Région Sud et du festival Off, en présence de Pierre Beffeyte, le président de l’association Avignon Festival & Compagnies (AF & C) et de Valérie Bournet, codirectrice de la compagnie Agence de voyages imaginaires, et présidente du jury.

Les douze jurys, dont neuf lycéens, sont allés voir les dix spectacles en lice pour ce premier concours. Pour pouvoir concourir, les compagnies devaient remplir certains critères : être de la région, jouer un texte contemporain, être au moins deux sur scène, présenter leur spectacle pour la première fois dans le Off, et n’avoir eu aucun soutien de la Région auparavant.

C’est la compagnie marseillaise, Les Vagabonds des étoiles, avec son spectacle jeune public, qui a finalement emporté les faveurs du jury. « On reconnaît le travail de tout le monde, a insisté Valérie Bournet. On sait la fatigue, le travail, les efforts, les privations et l’investissement que représente le festival. Il n’y a qu’un prix, mais vous êtes tous nominés. »

Le président d’AF & C, Pierre Beffeyte, toujours aussi émerveillé par l’énergie des artistes, a apprécié l’engagement de la Région dans le Off : « Depuis trois ans, AF & C travaille dur pour une professionnalisation du festival, mais on réfléchit aussi à la question de l’émergence, ces compagnies les plus fragiles qui travaillent sur des auteurs contemporains. Ce prix est la première marche pour créer l’accompagnement à l’émergence que l’on veut mettre en place. Merci à la Région pour l’avoir initié, d’autant que ce n’est pas du saupoudrage économiquement. » Les Vagabonds des étoiles repartent avec le trophée, un chèque de 3000 euros, une semaine de résidence dans une salle de la région et un accompagnement pour les aider à développer leurs projets.

« Semeurs de rêve », dès 6 ans, à 9 h 55, au théâtre Au coin de la Lune.

Zoom sur la compagnie lauréate :

Très émue, Charlotte Clément n’a pas pu retenir ses larmes samedi à l’annonce des résultats. « On a mis toutes nos tripes sur ce spectacle. Ce prix, ça nous encourage à continuer. Dans ‘‘Semeurs de rêve’’, on traite de la thématique des rêves et là, c’est un rêve qu’on réalise. »

Elle a rencontré son camarade de jeu, Stefan Mandine, dans une autre compagnie. Ensemble, ils ont décidé de créer à Marseille Les Vagabonds des étoiles en 2014 pour jouer leurs propres spectacles. « On est parti de zéro, se souvient Stefan, compositeur au départ, qui a glissé sur le plateau. Nous en avons créé un premier, ‘‘Voyage du cœur au corps’’. ‘‘Semeurs de rêve’’ est notre deuxième création. Nous avons travaillé dessus pendant plus de deux ans. Charlotte était plus sur le texte, moi sur la composition de la musique et les films d’animation. Ensemble nous étions sur les décors et tout le reste… C’est notre premier festival avec notre compagnie : on joue, on s’autofinance, on s’autoproduit, personne ne nous connaît. On mise gros dans ce festival. »

La Provence

Semeurs de Rêves (ça nous a touchés)

15 juillet 2019 | Critique Par Tia Chaumeret

Grande gagnante méritant, la compagnie Les vagabonds des étoiles s’est vu attribuer le prix de la jeune création du concours organisé par la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur!

Adultes, enfants, parents ou grands-parents… Tous se retrouvent plongés tour à tour dans leurs plus profonds souvenirs, leurs plus belles promesses d’avenir à la vue de ce spectacle.

Dans le village de Griseville, tous les habitants semblent devoir se plier à une vie forgée en contradiction avec leurs rêves. Une vie emplie de préjugés, croyances abjectes et pensées figées. Peut-être devons nous considérer cela comme une chance. Cependant, l’arrivée de deux étrangers va bouleverser leurs habitudes… Utopistes ? Parasites ? Ce sera aux villageois d’en décider.

Deux comédiens, deux semeurs de rêves aux multiples talents alternent mimes, chants, théâtre, vidéos et bien d’autres prouesses. Une maîtrise étonnante, précision sans faille laissant imagination et compréhension guider un spectateur nourri de joie et poésie. Un véritable voyage au pays des songes.

Osez entrer et faites vous emporter par cette ode à la vie brillamment accompagnée d’une pure réflexion sur les conditionnements sociaux. Franchissez le seuil de la porte, vous ne le regretterez pas.

A 9h55, du 5 au 28 juillet (relâches 9, 16, 23 juillet), théâtre Au Coin de la Lune, 24 rue Buffon. Tarifs : 16, 11, 9 euros. Informations et réservations 04 90 39 87 29.
www.theatre-aucoindelalune.fr

Toute La Culture

Avignon OFF 2019 : « Semeurs de rêves » ou le courage de vivre pleinement ses rêves

09 juillet 2019 | Par Magali Sautreuil

Semeurs de Rêves est bien plus qu’un spectacle jeune public. Ce conte poétique, ludique et immersif, est aussi un formidable message d’espoir, qui donne envie de se dépasser et d’aller au bout de ses rêves. Fourmillant de bonnes idées, Les Vagabonds des Étoiles nous offrent une rêverie éveillée, tous les jours, au théâtre Au Coin de la Lune, dans le cadre du Festival OFF d’Avignon.

Dans le village de Griseville, tout est gris et tordu. L’atmosphère y est sinistre et emplie de tristesse. Tous les habitants sont perclus de croyances et d’interdits, qui les empêchent de s’épanouir. Leur vie est terne, à l’image de leur ville. D’un naturel méfiant, ils n’aiment guère le changement, par crainte d’être jugés ou que leur situation ne s’aggrave…

Alors quand deux étrangers décidèrent de s’installer à Griseville avec tout un tas d’idées nouvelles non grisevilloises et non conformistes, ce fut la révolution ! Pensez-vous, des semeurs de rêves dont le métier, pour le moins atypique, invite les gens à réaliser leurs désirs inavoués ! Du jamais vu à Griseville ! Pour ses habitants, ces doux rêveurs n’étaient que des utopistes, des artistes, des parasites, des parias, des moins-que-rien…
Quand le regard du couple d’étrangers croisait celui des adultes, ils n’y voyaient que tristesse, colère ou vide… Par contre, celui des enfants était pétillant et rieur… Tout n’était donc pas perdu ! Et, malgré un premier contact plutôt froid et suspicieux avec les habitants, les deux semeurs de rêves ne perdirent pas espoir… Grâce aux enfants, ils réussirent progressivement à gagner le cœur de l’ensemble des grisevillois.

Une fois les frontières, les croyances et les préjugés abattus, tous se rendirent compte que le bonheur était à portée de main. D’une société enfermée dans des traditions immémoriales et infondées, que personne n’osait questionner, le village se métamorphose progressivement en un monde ouvert, coloré et joyeux, au fur et à mesure que la mentalité des grisevillois évolue et que leurs rêves s’éveillent !

Au-delà des habitants de Griseville, ce sont les spectateurs que les deux comédiens exhortent à ne pas laisser filer leurs rêves, à persévérer et faire preuve de patience, ainsi que de courage, pour les réaliser. Constatant que de nombreuses personnes abandonnaient face à l’adversité, il fallait leur démontrer que si la concrétisation de leurs projets demandait du temps et un engagement sur la durée, cela n’était pas de vains efforts.

Véritable message d’espoir et d’ouverture sur le monde, ce conte, optimiste et positif, donnera sûrement envie aux petits et aux grands de se dépasser et de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Une heure durant, nous vivons un rêve éveillé, duquel nous ressortons avec plein d’étoiles dans les yeux.

La pièce est en effet d’une richesse inouïe, tant sur le fond que sur la forme. Artistes aux multiples talents, les deux comédiens regorgent d’inventivité et de créativité pour nous proposer un spectacle polymorphe, mêlant plusieurs formes d’expression artistique.

Villageois et semeurs de rêves s’incarnent, au gré de l’histoire, soit dans le corps des deux comédiens, soit dans des figurines en deux dimensions qui apparaissent alors sur une des trois tables qui font office de plateaux de jeu miniatures, soit à l’écran. Ce dernier est accroché en fond de scène. Sous forme de véritable film d’animation, mêlant dessins, images réelles et ombres incrustées, il nous plonge dans l’univers de Griseville et de ses habitants. Il n’y a pas de frontière entre l’écran et le plateau, puisque les comédiens interagissent avec les éléments projetés. Par exemple, lorsque nos deux semeurs de rêves emménagent à Griseville, ils nettoient leur masure de fond en comble. Ils frottent les fenêtres crasseuses projetées à l’écran qui, petit à petit, nous laissent entrevoir la ville. Un procédé fichtrement bien trouvé qui favorise l’immersion du public.

Ne laissez donc sous aucun prétexte filer ce spectacle, dont les musiques originales (guitare et chant principalement), la créativité de la mise de la scène et la beauté de l’histoire sont une invitation à la rêverie.   

Semeurs de rêves, un spectacle de Stefan Mandine et Charlotte Clément, présenté dans le cadre du Festival OFF d’Avignon, au théâtre Au Coin de la Lune, du 5 au 28 juillet 2019, à 9 h 55. Relâche les 9, 16 et 23 juillet 2019. Durée : 55 minutes.

Retrouvez l’actualité de la compagnie Les Vagabonds des Étoiles sur son site Internet (ici) et sa page Facebook (ici).

Visuel : Affiche officielle REF DE L’ARTICLE : https://toutelaculture.com/spectacles/jeune-public/avignon-off-2019-semeurs-de-reves-ou-le-courage-de-vivre-pleinement-ses-reves/?fbclid=IwAR2kIpEv8OUm6v3VzfwbYkp_ixCupq3QRYzKKoviqJYQ1eIqerQzzrbE_GU